Derrière l'étiquette : zoom sur les maillots de bain

De plus en plus de marques font changer les lignes en créant des collections éco-conçus, éco-responsable ou encore fabriqué à partir de fibres innovantes, enfin ce n’est pas toujours simple de tout décrypter et de tout comprendre !


Pas de problème, on a la réponse à vos questions et on vous a préparé une sélection de marques fraiches et pleines de sens.

De quoi est composé un maillot de bain ?


Vous vous doutez sûrement que pour qu’un maillot soit : déperlant, extensible et sec en quelques minutes, ce n’est pas grâce à une matière naturelle telle que du coton, et non !

Ils sont généralement fabriqués à partir de matières synthétiques comme le nylon, l’élasthanne ou le polyester, bref que du synthétique issus de la pétrochimie…. Ce sont donc des matières premières pas top ni pour l’environnement ni pour notre santé…


Malheureusement, aucune matière naturelle ou biodégradable n’est adaptée à la conception d’une pièce comme un maillot de bain, mais ils existent des alternatives : nous nous sommes penchés sur l’économie circulaire et le cas des fibres recyclées.

L’ECONYL® : C’est une fibre régénérée conçu à partir d’un procédé qui vise à récolter les déchets marins, les filets de pêche et les tapis pour concevoir une fibre de nylon.

Utiliser une fibre comme de l’Econyl permet de réduire de 80% l’impact environnemental !

Le nylon régénéré est recyclable à l’infini. Il s’agirait donc d’une alternative viable à long terme.

Il existe d’autres nylons certifiés tels que le nylon Q-Nova (fibre recyclée à 50%) ou le nylon NILIT Ecocare (fibre recyclée à 80%).

LE SEAQUAL® : C’est une gamme de fibres recyclées créée à partir de la récolte des déchets plastiques. Soutenue par une association de plus de 400 pêcheurs, la mission est très simple récolter un maximum de déchets afin de nettoyer et protéger les océans.


C’est grâce à ce processus que pourra être créé le polyester recyclé, aussi appelé rPET.

Quelles sont les étapes pour produire un maillot ?

C’est un long processus pour aboutir au produit fini. Recyclage des bouteilles, filature, tissage, teinture, application d’un traitement déperlant, application d’une membrane imper-respirante.

Seulement, ensuite, l’assemblage peut commencer.

Je ne souhaite plus porter mon maillot, que faire ?


L’upcycling est toujours une très bonne option, car elle permet de réutiliser certaines pièces du maillot de bain, comme le tissu afin de créer de nouveaux objets.


Si le DIY ce n’est pas votre truc, donnez-le, vendez-le ou laissez-le dans un point de collecte afin qu’il puisse être amené vers la bonne entité de recyclage.

Aujourd’hui, un maillot n’est pas complètement recyclable, car il contient des morceaux de tissus comme la protection hygiénique au niveau de l’entre-jambe ou la partie soutien-gorge qui sont généralement non-recyclable, alors lors de la collecte, il se peut que votre maillot soit découpé en pièce afin de trier le recyclage/non recyclable, et encore ce n’est pour l’instant pas très utilisée comme méthode, car ça prend énormément de temps.


Des solutions de bio-recyclage (chimie verte) émergent et certaines marques ont déjà entamé les premiers tests : l’objectif est d’offrir une vraie solution de fin de vie et de création.


L’idéal serait de tout recycler pour recréer un fil et ça à l’infini, ça permettrait de développer l’étape de l’économie circulaire et de ne plus produire de nouvelles fibres à chaque nouveau produit.


Quelques marques de maillot de bain responsables :


Flair Bodysuits

 



Le Slip Français

 


Hopaal

 


Posidonie

 


Ou encore Apnée, Hunza G, Vendredi,....


Avez-vous des initiatives à nous partager ?